Été 2020 : idées de voyages en Slovénie

La Slovénie est le premier pays qui a déclaré la fin de l’épidémie de la maladie transmissible de COVID. Malgré sa proximité avec l’Italie, le pays a été « assez » épargné, aujourd’hui il devient un des pays les plus sur pour voyager en Europe.

Un label Green & Safe, a été mis en place pour assurer que les recommandations appropriées pour la prévention de la propagation des infections soient respectées dans l’ensemble des lieux touristiques.

Vous voila rassurés, je vous invite à découvrir quelques lieux visités par mes ami.e.s blogue.ur.ses.s .. bonnes e-visites 🙂

Ptuj: Les festivités du carnaval slovène : une expérience inoubliable !

Carnaval en Slovénie : Kurent à Ptuj

Par Alexandra de Zone Blanche

Quand on parle de carnaval, on imagine tout de suite une explosion de couleurs brésiliennes ou une farandole de masques vénitiens. Plus rarement, on pensera à celui de Slovénie, avec ses Kurenti poilus inscrits au patrimoine immatériel de l’humanité  !

À partir de mi-février, le Kurentovanje donne son coup d’envoi : des milliers de Slovènes, affublés de peaux de mouton et de masques effrayants, « chassent l’hiver ». Le but du jeu ? Faire un boucan de tous les diables en faisant tinter de grosses cloches accrochées à leur ceinture, et entraîner la populace dans leurs facéties ! 

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre lorsque je suis venue en Slovénie spécialement pour cet événement, en 2018 (raconté dans ce reportage photo !). J’ai été très rapidement conquise par les costumes aussi fous les uns que les autres, et l’aspect culturel de ce festival dont personne ne sait vraiment d’où il sort : est-ce un reste de fête païenne ? En tout cas, certains costumes existent depuis plus de 700 ans !

D’ailleurs, il n’y a pas que les Kurenti de la région de Ptuj à découvrir, mais aussi les Laufaridja de Cerkno ou encore les gitans de Dornava… Sans parler des « fouetteurs » ou des Rusa, ces vaches désopilantes qui foncent sur la foule en l’aspergeant d’eau ! Il y a tellement de costumes et de coutumes suivant les régions que je n’ai pas réussi à en faire le tour en un seul voyage. Mais pour les flemmards, la parade du dragon de la capitale Ljubljana donne un bon aperçu de ces personnages flippants mais au cœur tendre !

Quoiqu’il en soit, les curieux qui séjournent en Slovénie entre février et mars auront leur dose de chaleur humaine et de rire, sans oublier le fameux beignet local (pustni krof) pour combler les p’tites fringales ! 😉

Velika Planina

le hameau de Velika Planina, situé à 1600 mètres sur un alpage verdoyant.

Par Alexandra, du blog Itinera Magica

Près de Kamniška Bistrica dans le nord de la Slovénie, j’ai fait une des découvertes les plus marquantes de mon séjour : le hameau de Velika Planina, situé à 1600 mètres sur un alpage verdoyant. Ce village est un témoignage vivant de la culture pastorale des Alpes juliennes : chaque année à la fin du printemps, les bergers montent leurs vaches à l’alpage, qui y demeurent jusqu’aux premiers froids.

Velika Planina compte 140 chalets traditionnels à la forme singulière, propre à la Slovénie, avec un très long toit de chaume. Jusqu’à la fin des années 90, Velika Planina n’avait pas accès à l’électricité – aujourd’hui, des panneaux solaires permettent d’alimenter le village, qui compte quelques aménagements touristiques, notamment une auberge où déguster le fromage d’alpage. Mais l’impression d’être revenu à des temps anciens, dans une idylle montagnarde parfaite, demeure.

C’est un bonheur de randonner au milieu des vaches à Velika Planina dans un paysage parfaitement préservé. J’ai été particulièrement touchée par la chapelle des bergers, Notre Dame des Neiges, toute de bois sculptée jusqu’aux rotondités baroques d’un autel sylvestre monumental. On y ressent une émotion puissante… Vous pouvez désormais passer la nuit à Velika Planina, dans quelques chalets reconvertis en hébergements touristiques. J’aurais adoré y voir le soleil se lever sur les Alpes juliennes. 

Randonnée sur l’Alpe Adria Trail

L’Alpe Adria Trail est un sentier de randonnée européen à travers l’Autriche, la Slovénie et l’Italie. Il démarre à  dans le massif du Grossglockner en Autriche et se termine après 37 jours de marche à Muggia sur la côte adriatique en Italie.

La partie slovène de l’Alpe Adria Trail comporte 4 étapes de Kranjska Gora, station de sports d’hiver près de la frontière autrichienne à Tolmin à quelques kilomètres de l’Italie.

L’itinéraire conviendra bien à des randonneurs de niveau moyen. Le dénivelé + total est de 3500 m sur les 4 jours de marche.  Le chemin s’enfonce dans un premier temps au cœur du parc national du Triglav sans toutefois aller titiller les sommets karstiques qui composent cet écrin de montagnes.

Cette formation géologique est d’ailleurs à l’origine des nombreuses sources d’eau du massif qui elles mêmes ont creusé la roche pour former des canyons. La rivière Soča que longe l’Alpe Adria Trail pendant deux jours est l’une des curiosités naturelles exceptionnelles de l’itinéraire avec sa couleur turquoise d’une grande pureté.

Les étapes se terminent dans des villages et j’ai passé mes nuits dans des hébergements ruraux, petits hôtels et chambre d’hôtes. A Tolmin où j’ai terminé ma randonnée, je suis arrivé au lendemain du MetalDays, un festival Heavy Metal haut en couleur.

Par Grégory du blog I-trekkings

La région de Karst

La région de Karst : le château de Predjama

Par Mariode du blog La bougeotte en famille

La région de Karst se situe entre la région des lacs et des alpes juliennes, et la côte adriatique. Ici, la roche calcaire et l’eau ont permis la création de grottes, de gouffres, de galeries souterraines, qui cachent des trésors naturels.

En se rendant au château de Predjama, on a été surpris de lapar cette prouesse architecturale : un château gothique du XIIIème siècle, sculpté dans la cavité de la montagne. Ça vaut le détour même si vous ne faites pas la visite guidée de l’intérieur du château. Le site est vraiment très beau.

Dans cette même région, nous voulions visiter une grotte. On hésitait entre Postojna (visite en petit train) et Skocjan classée à l’UNESCO). En discutant avec les Slovènes, notre choix pour la surprenante grotte de Skocjan a été confirmé. 

La grotte de Skocjan est plus qu’un gouffre creusé dans la roche, c’est le plus grand canyon souterrain au monde. 

Une expérience unique : entrer dans un décor du seigneur des anneaux, entendre la cascade à l’intérieur de la grotte, traverser une passerelle à 50m de haut et se retrouver dans le noir total ! Les photos étant interdites (même sans flash), je garde ces souvenirs pour moi. 

Le parcours dure 2h30 avec 3km en souterrain et on ne traine pas. En sortant de la grotte, une petite marche de 30mn de marche permet de remonter jusqu’au parking en passant par des vues magnifiques. De quoi admirer du paysage! Prévoir une journée complète pour profiter du site et d’une jolie rando autour du gouffre. 

On classe la grotte de Skocjan dans le top 3 de notre roadtrip en Slovénie! 

Solčavsko , les vallées enchantées

Situées dans les Alpes slovènes à la lisière de l’Autriche, les vallées de Solčavsko sont l’image de la carte postale de la belle montagne.

Par Grégory du blog I-voyages

Situées dans les Alpes slovènes à la lisière de l’Autriche, les vallées de Solčavsko sont l’image de la carte postale de la belle montagne.

Solčavsko est en réalité composée de trois vallées : Matkov kot, Robanov kot et Logarska dolina. Elles sont classées European Destinations of ExcelleNce depuis 2009. Ce label plus communément connu sous le nom d’EDEN a été mis en place par la Commission européenne pour promouvoir le développement du tourisme durable au sein de l’Union européenne.

Découvrir les vallées de Solčavsko à pied, à vélo ou à cheval est de loin la meilleure façon d’explorer ce petit coin de montagne. Ici, il faut prendre le temps d’apprécier son environnement. Les vallées sont très fleuries et le sabot de Venus est ici une espèce très courante. Plus de 1000 espèces de papillons ont été recensées à Solčavsko. Le patrimoine naturel est incroyable.

La balade de la source de la Črna (noire) jusqu’au refuge Frischaufov dans la vallée de Logarska vaut vraiment le détour. En chemin, on peut encore voir l’habitat traditionnel de la vallée. Les traditions perdurent aussi grâce aux artisans locaux qui confectionnent des objets et ustensiles de cuisine à base des essences locales.

En visitant les vallées de Solčavsko , j’ai eu envie de poser mes valises pour toujours.

Photo de couverture : Alexandra, du blog Itinera Magica

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Skimlinks Test