Test : Trampolinn , un logement « gratuit » en Slovénie !

Il y a quelques temps, j’ai accueilli un couple de Français par l’intermédiaire du site : trampolinn.com.

Que propose Trampolinn ?

Si vous aimez les sites de « voyages collaboratifs », celui-ci devrait vous plaire.

Un mix de Couchsurfing, de HomeExchange ou de Gamping avec une touche de AirBnB, ce site est tout à la fois. Certains jugent ce mélange contre nature, moi je trouve cela plutôt astucieux, il faudra voir à terme comment évolue le site…

Mes débuts sur Trampolinn

Etant moi même web-entrepreneur, je suis toujours en veille de nouvelles idées, en particulier dans le domaine du tourisme et surtout avec un coté écolo-collaboratif. je me suis inscris juste « pour voir » il y a plusieurs mois, je n’ai d’ailleurs pas pris beaucoup de soins pour créer ma fiche (une erreur si on veut rapidement avoir des contacts), et j’ai un peu oublié, je l’avoue, ce site.

Puis au début de l’été, un membre du site me contacte, car il est intéressé par mon annonce, ce qui est assez étonnant, car, selon ma fiche, je propose un canapé (à la manière d’un Couchsurfing) alors qu’il est intéressé par une place pour garer son camping-car… cela tombe bien, j’ai aussi une place pour lui 🙂

La rencontre

En fait, il s’agit d’un couple de jeunes Français (Wilfried et Ananda) avec un camping-car en mode baroudeur (ils ont déjà parcouru le Maroc, la Roumanie, l’Ukraine…), on s’est de suite bien entendu. Ils connaissent déjà la Slovénie, mais sont passés trop vite l’année dernière dans la vallée de la Soča, et veulent mieux la découvrir cette année.

Je propose de leur servir de guide pendant les 2 jours (qui se transformeront en 3) où il reste chez moi.

Après une bonne truite à Labrca , nous montons à Mengore, la colline, surmontée d’une église, surplombant ma maison.

Un petit échauffement, avant le lendemain, l’ascension du Mont Matajur (1645m), qui est situé juste sur la frontière italienne. De son sommet, par temps clair, on aperçoit au sud la Mer Méditerranée (le golfe de Trieste) et à l’est de Mont Triglav, un des symboles et point culminant du pays. C’est aussi la haut qu’il y a encore quelques années, j’allais chercher mes myrtilles, mais avec le réchauffement climatique – très marqué dans les Alpes du sud – on n’en trouve pratiquement plus.

Avant de partir pour remonter la Soča, je leur montre les ruches d’un voisin, car ils sont eux même apiculteurs, et cette pratique est très ancrée dans la culture slovène, à travers des ruches peintes (Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille de visiter le musée de l’apiculture à Radovljica).

Conclusion

Si vous cherchez un moyen économique et convivial de voyager et faire des rencontres, inscrivez-vous vite sur trampolinn.com ! Du Portugal à l’Islande ou la Turquie.. une belle rencontre vous-y attend 🙂

Laissez un commentaire




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.