Interview de Guillaume du blog « C’est ainsi que je vois la vie »

J’ai découvert le blog de Guillaume, 716 que je le voissur internet en recherchant des blogs sur la Slovénie. Guillaume a visité Ljubljana il y a un mois et il a partagé ses expériences avec les internautes.

Salut Guillaume, tu peux présenter ton blog en 3 mots (ou un peu plus).

716 c’est pour «Sept-Un-Six» dont la prononciation en français se rapproche de «C’est Ainsi» donc «C’est ainsi que je vois la vie»: du partage de bonnes infos, de la circulation de bonnes énergies.
Il y a 716 Food, le blog gastronomique sur lequel je recommande des adresses sélectionnées selon deux critères: la qualité de la cuisine et la chaleur de l’accueil. Je développe de plus en plus mes chroniques à l’étranger, l’idée n’est pas d’être exhaustif mais de proposer une sélection de restos intéressante qui permette de mieux comprendre l’âme de l’endroit. Je prépare et explore énormément.
Il y a aussi  716 Music pour des conseils musicaux mais aussi des mixes ou des sélections conçus exclusivement par des artistes. Et enfin 716 Paris pour les visites privées que j’organise à Paris.

Pourquoi tu as choisi de visiter la Slovénie?

Je marche beaucoup à l’instinct pour les voyages, l’attirance. Il faut qu’il y ait un désir, quelque chose en marche, un appel.
Il y a qq temps je voulais m’échapper de Paris pour des week-ends mais je ne savais pas où aller, je voulais essayer des destinations différentes. Je me souviens que lors d’une soirée, qqun m’avait dit que lorsqu’il voulait s’aérer avec sa copine, ils partaient à Ljubljana: «on y mange divinement bien notamment à cause de l’influence de l’Italie limitrophe, c’est super mignon et c’est juste à côté en avion.» Ca m’était resté dans un coin de la tête. Puis récemment une personne que je connaissais m’a dit qu’elle avait bougé à Ljubljana, ni une, ni deux, je me suis dit que c’était l’occasion d’y aller.

Ljubljana, Guillaume 716

Ljubljana, Guillaume 716

Tu étais déçu, surpris?

Ravi. En tous points. Sincèrement. Ljubljana, la capitale de 270 000 habitants, entourée de montagne, 1 heure de l’Italie, 1 heure de l’Autriche, 1 heure de la Croatie, 1 heure et demi d’avion de Paris.
En plus il y a cette civilité «austro-hongroise» : on ne jette pas ses papiers par terre, on ne traverse pas en dehors des clous. Cela peut être chiant pour un français mais ça a quand même du bon. A côté de ça il y a aussi une culture alternative, beaucoup d’étudiants.
On voit que c’est un pays très bien organisé – pour ce que j’en ai vu hein, je ne peux pas trop l’affirmer non plus : il y a un bureau de l’office du tourisme dans l’aéroport avec un jeune sympa et parfaitement anglophone. Ensuite dans le car qui nous emmène en ville, il y a la Wifi, etc… Même dans les restos c’est carré, on le sent tout de suite.

Tu as visité uniquement Ljubljana ou aussi d’autres villes du pays?

Je n’avais pas beaucoup de temps, 5 jours, c’est l’inconvénient quand on est bloggeur, entre les restos et le reste, on n’a  pas le budget ou le temps pour rester autant qu’on veut. Je suis aussi allé à Piran et j’ai beaucoup aimé. Je prévois de revenir en Slovénie et de passer quelques jours en voiture à découvrir le pays.

Piran, Guillaume 716

Piran, Guillaume 716

Que penses tu de la cuisine slovène? Tu as trouvé des plats slovènes trop copieux pour le gout français?

Effectivement c’est  plus copieux que chez nous et cela correspond à l’idée qu’on se fait de «la cuisine de l’est» même si je conçois que ce terme, qu’on utilise parfois en France, regroupe des cuisines très différentes les unes des autres.
Mais pour être franc, je n’ai pas goûté beaucoup de plats slovènes car j’ai profité à fond du festival des restaurants (des restos gastronomiques proposaient des menus à 13 euros).
A mon avis il y a beaucoup de choses à faire avec la gastronomie en Slovénie : la qualité des produits (il n’y a qu’à aller au marché de Ljubljana pour s’en rendre compte), la longue tradition du jardin potager, le savoir-faire en matière de gastronomie (bons chefs, restaurants bien organisés, bon service), l’influence des cuisines italienne, autrichienne, hongroise, l’ouverture aux cuisines étrangères. Il y a d’ailleurs déjà beaucoup d’initiatives déjà en place (Les Open Kitchen au marché, le festival des restaurants, le festival des saveurs).

Marché de Ljubljana, Guillaume 716

Marché de Ljubljana, Guillaume 716

Ton plat ou ton restaurant préféré?

Je suis conscient qu’à cause du festival je n’ai essayé qu’une certaine partie de ‘l’offre gastronomique de Ljubljana mais j’ai beaucoup aimé mon repas au Bistro Zvezda ainsi qu’au Shambala. Dans un registre plus traditionnel le repas à la Gostila Galeb à Piran était tout ce que j’aime.

Bistro Zvezda à Ljubljana, Guillaume 716

Bistro Zvezda à Ljubljana, Guillaume 716

Tes conseils pour les voyageurs français avant de venir en Slovénie?

Allez-y maintenant avant que ça n’explose, l’américain Rick Steeve a dit que ce serait la prochaine Prague et je pense que ce pays est méconnu et donc largement sous-estimé. Profitez du vol quotidien Air France ou bien de Ryan Air qui arrive à Trieste et passez quelques jours à Ljubljana de préférence quand les étudiants sont là car vous verrez la ville sous son vrai jour. Et si vous avez plus de temps alors partez explorer le pays, je ne l’ai pas encore fait mais j’y compte bien.

Ta prochaine destination? Tes projets dans l’avenir?

Riga, puis Bucarest et il y a en projets Marseille, Tirana, Le Cap et les Pouilles en préparation.

En février 2014 arrivera le nouveau site unique 716 qui regroupera la gastronomie, la musique et Paris mais vous pouvez déjà consulter tout ça via: 716

1 Comment

  1. Krajnc sur 19 novembre 2013 à 11 h 57 min

    Je confirme !! Après une semaine de visite en Mai 2012, une seule envie, partir vivre en Slovénie (à Piran) , mon pays d’origine !!



Laissez un commentaire




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.